l’Histoire

C’est le 7 février 1913 que l’école a été ouverte aux enfants deThorigné-Fouillard.

ancienne photo de l’école de 1913Auparavant, il existait une « école privée des filles  » située près du cimetière. Elle appartenait à la Fabrique et avait été donnée à la Communauté de l’Immaculée en 1856.

Mais en 1905, une loi confisqua les biens des communautés religieuses et les deux sœurs institutrices furent chassées. L’école devient alors  » École publique des filles « . Les deux religieuses restèrent au pays pour visiter les malades, les soigner et faire le catéchisme.

L’école privée actuelle vient d’un don fait par deux paroissiennes, Mlle Madeleine Pocquet, du Haut-Jusse et Mme de la Morvonnais, de Cesson. Mlle Pocquet acheta le terrain aux Lancelot en 1906 et aux Lefas en 1909 pour un montant total de 5 500 francs.

Mr le Recteur Chiloup, fils d’un artisan maçon, recteur à Thorigné de 1898 à 1934, réalisa les plans de l’école.

Grâce aux fonds récoltés par les quêtes, les dons et le concours bénévole des cultivateurs qui ramenèrent la pierre depuis  » la butte aux sangliers  » à la Bouexière jusqu’à Thorigné, les travaux commencèrent. Il furent réalisés par Robert, entrepreneur à Rennes, pour un montant de 19 000 Frs.

L’école ouvre le 7 février 1913 avec à sa direction Mlle Renaud, religieuse à l’Immaculée. 
L’école s’appelle  » École du Sacré-Cœur « .

En 1948, l’école fut donnée à l’Archevêché de Rennes, et fait partie des biens de la  » Nouvelle Société Immobilière « .

En 1952, Madeleine Pocquet décède après avoir assuré pendant 40 ans le catéchisme aux garçons de l’école publique, et l’équilibre financier de l’école privée. Il faut savoir qu’à l’époque, il n’y avait pas de rétribution imposée, chacun donnait selon ses moyens et souvent en nature, bois, cidre, charcuterie, beurre…

En 1979, c’est le départ des religieuses de l’Immaculée qui, pendant plus d’un siècle (1856 à 1979), ont été bénévolement au service de la population, et de l’éducation de nos enfants.

Sans ces religieuses, il n’y aurait pas eu d’école chrétienne. Il leur fallait une foi profonde pour travailler toute leur vie, avec pour seule rétribution, un peu de nourriture et ceci jusqu’en 1968.

1979, c’est l’arrivée de Mr Gabriel Blanchet, premier directeur laïc

Après 40 ans d’enseignement, 36 ans de direction d’école dont 29 ans à Sainte-Anne, le directeur Gabriel BLANCHET est parti en retraite à la fin de l’année scolaire 2007-2008. Nous retiendrons son sourire, son dynamisme légendaire, sa passion réelle pour l’enseignement et sa pédagogie avec les enfants ! Son implication et sa disponibilité pour l’école ont été totales, n’hésitant jamais « à mettre la main à la pâte » dès lors qu’il s’agissait du mieux-être pour ses élèves (construction de deux bâtiments supplémentaires depuis 1979, rénovation de l’existant, aménagement de la cour, ouverture de nouvelles classes …).

1er septembre 2008, l’école Sainte Anne accueille son nouveau directeur Mr Pascal MOREL

Portrait de mr le Directeur: Pascal Morel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.